Cycle des Rencontres en Sciences Humaines & Sociales
Mardi 24 février 2015
Hôpital Saint Jean de Dieu, 11 h 45 – 13 h 15, salle Henry Ey

Les tranquillisants,
éléments pharmacologiques et représentations

Conférence-débat avec
Delphine CABELGUENNE,
pharmacienne PH, Docteur en psychologie cognitive

Affiche

Résumé :

Parmi les « tranquillisants », les benzodiazépines (BZD) sont les médicaments de référence de par leur balance bénéfice/risque favorable. En 2012, un français sur 5 a bénéficié d’une dispensation de BZD dans l’année. 16% des consommateurs d’anxiolytiques consomment leur médicament sans interruption.

D’un point de vue pharmacologique, la classe est homogène avec des propriétés anxiolytiques, hypnotiques, myorelaxantes, anticonvulsivantes et amnésiantes. Leur maniabilité thérapeutique est bonne avec l’existence d’un antidote en cas de surdosage. D’un point de vue pharmacocinétique, des différences existent en termes de vitesse (Tmax) et de durée d’action (1/2 vie d’élimination). En ce qui concerne leur puissance d’action, des différences existent également. Parmi les effets indésirables, sont à craindre : somnolence, hypovigilance, troubles de la mémoire, dépendances physique et psychique, dépression respiratoire. Des phénomènes de dépendance sont à craindre pour les fortes doses et les longues durées d’exposition.

La représentation sociale est une forme de connaissance socialement élaborée et partagée, ayant une visée pratique et concourant à la construction d’une réalité commune à un ensemble social. Elle permet notamment une modélisation de l’objet, une orientation des conduites, une justification des comportements du groupe et une prise de position. « Etudier une représentation sociale, c’est finalement étudier à la fois ce que pensent tels individus de tel objet mais aussi la façon dont ils le pensent et pourquoi ils le pensent ». De notre point de vue, cette représentation influence les modalités de prescription des BZD (posologie, durée d’exposition) et leur usage par les patients.

exposé >>

Sous réserve, pour les personnes extérieures, d’une inscription auprès de l’Espace METEORE (patricia.faure@arhm.fr)